Les verbes en lingala


Les verbes

Nous avons vu que les verbes commencent tous par « ko« , car c’est la marque de l’infinitif, donc les verbes perdent se préfixe dès qu’ils sont conjugués. Puis, la plupart de verbes finissent par un « a« . Ce sont des verbes réguliers.

Les verbes réguliers

Quelques verbes réguliers:

Lingala Traduction
kozwa/kozua (kozwa/kozoi) prendre, obtenir, recevoir, attraper, réussir, gagner
komata (komata) monter, grimper
kokita (kokita) descendre, atterrir,
kolongwa/kolongua (kolo-ngoi) quitter, s’en aller, se retirer, s’écarter, démissionner, partir de
kokoma (kokoma) arriver, devenir, commencer à, être sur le point de
kotambwisa/kotambuisa/kotambusa (kota-mbwissa/kota-mbwissa/kota-mboussa) conduire, faire fonctionner, mettre en marche
kokufa (kokoufa) mourir, être en panne
kolinga (koli-nga) aimer, vouloir, désirer
kobala (kobala) épouser, se marier
koboya (kobo-ya) refuser (refus d’accepter), dédaigner, désavouer, nier, réfuter, renier, répudier
koseka (kosèka) rire, sourire, rigoler, se moquer de

Exercice: Conjuguer

Remarque: Vous avez sans doute remarqué que les verbes veulent dire beaucoup de choses, ils ont parfois même des sens vraiment différents. Tout dépend du contexte ! En français, il y a « 36000 » mots pour dire la même chose, or c’est le contraire en lingala. C’est souvent un mot qui veut dire beaucoup de choses suivant le contexte. 

Exemple:

kosopa = renverser, verser, arroser, et dribbler (sport)

Asopi mayi na bilanga (asopi ma-yi na bila-nga) = il, elle a versé l’eau dans le potager/le jardin (champ de plantation)

Osopi mayi na mesa (osopi ma-yi na ssa) = tu as renversé de l’eau sur la table

Mutu oyo azali makasi, azali kosopa sopa boye (moutou o-yo azali makassi, azali kosopa sopa boyé) = ce mec est fort, il dribble à gogo comme ça
(la répétition des mots comme kosopa sopa est une marque d’insistance, mise en évidence de l’action)

Exercice: Trouver les verbes

Les verbes irréguliers

Il n’y a pas beaucoup de verbes irréguliers, il y en a trois :

kokende (kokèndè) = partir, aller

koliya/kolya/kolia (kolia) = manger,

koya (ko-ya) = venir, arriver, avancer

Quelques verbes « spéciaux »

Il y a quelques verbes comme « kozala » qu’on utilise beaucoup.

Exemple:

kowuta (ko-outa)= venir de
nawuti kolata (na-outi kolata) = je viens de m’habiller; owuti kolata (o-outi kolata) = tu viens de t’habiller; awuti kolata (a-outi kolata) = il vient de s’habiller; ewuti kolata (é-outi kolata) = ça vient de s’habiller; towuti kolata (to-outi kolata) etc…

Autre verbe : « kosilisa » (kossilissa) = finir de, terminer de

kosilisa kolia (kossilissa kolia) = finir, terminer de manger
nasilisi kolia, osilisi kolia, asilisi kolia etc

Autre verbe : « kokoma » = arriver, devenir, commencer à (être sur le point de)

Nakomi koyoka mokongo (m)pasi (nakomi ko-yoka mokò-ngò (m)passi) = je commence à avoir mal au dos (sens lit: je commence à sentir une douleur au dos)

Nakomi na Paris (nakomi na Paris) = je suis arrivé à Paris

Akoma ndengue nini? (akoma ndé-ngué nini) = comment il, elle est devenu(e)?

Remarque: Comme déjà mentionné, l’utilisation des verbes (de tout type de mots en général) dépend du contexte et de leurs différentes significations.


Une action « déjà » faite

On utilise « si » après le préfixe du sujet pour qualifier une action déjà faite.

Exemple:

Nasi nazali awa (nasi nazali a-oi) = Je suis déjà là (dans le sens « ici » pas « la-bas »)

Lingala Sens littéral Traduction
Nasi nazali awa (nassi nazali a-oi)6 na = je; si = marque une action déjà faite; nazali = je suis; awa = ici, là Je suis déjà ici, là
Osi ozali awa (ossi ozali a-oi) o = tu; si = marque une action déjà faite; ozali = tu es; awa = ici, là Tu es déjà ici, là
Asi azali awa (assi azali a-oi) a = il, elle; si = marque une action déjà faite; azali = il, elle est; awa = ici, là Il, elle est déjà ici, là
Esi ezali awa (essi ezali a-oi) e = il, elle, ça (la chose, l’animal); si = marque …; ezali = c’est; awa = ici, là C’est déjà ici, là
Tosi tozali awa (tossi tozali a-oi) to = nous; si = marque …; tozali = nous sommes; awa = ici, là Nous sommes déjà ici, là
Bosi bozali awa (bossi bozali a-oi) bo = vous; si = marque …; bozali = vous êtes; awa = ici, là Vous êtes déjà ici, là
Basi bazali awa (bassi bazali a-oi) ba = ils, elles; si = marque…; bazali = ils, elles sont; awa = ici, là Vous êtes déjà ici, là
Esi ezali awa (éssi ézali a-oi) e = ils, elles (les choses, animaux), si = marque…; ezali = ils, elles sont; awa = ici, là  Ils, elles sont ici, là (choses, animaux)

Le réflexif/réfléchi

Le verbe réfléchi s’accompagne d’un pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se). C’est une action qu’on fait à soi-même. En lingala on utilise « mi«  pour tous les pronoms sujets. Prenons le verbe « kobeta » (kota) = taper, frapper –> donc « komibeta » (komita) = se taper, se frapper. Exemple :

Je me suis frappé = Namibeti (namibéti)
Tu t’es frappé = Omibeti (omibéti)
Il, elle, ça s’est frappé = Amibeti (amibéti)
Nous nous sommes frappés = Tomibeti (tomibéti)
Vous vous êtes frappés = Bomibeti (bomibéti)
Ils, elles se sont frappés = Bamibeti (bamibéti)

Autre exemple:

L’utilisation de « moko » (mòkò) = un, une (le chiffre 1), un certain, la/le même, tout(e) seul(e)

Namibeti ngai moko (namibéti nga-i mòkò ) = Je suis frappé moi même

Lingala Namibeti ngai moko (namibéti nga-i mòkò)
Sens littéral Namibeti = je me suis frappé; ngai = moi; moko = tout(e) seul(e)
Traduction Je suis frappé moi même

Remarque: « ngai moko » (nga-i mòkò ) = moi-même; « yo moko » (yo mòkò) = toi-même; « ye moko » (yé mòkò) = lui-même etc…


La répétition

La répétition des mots est une marque d’insistance,  pour mettre en évidence l’action déroulée. C’est-à-dire, on répète le verbe (on lui enlève le « ko » à la 2e fois) qui symbolise l’action qu’on veut souligner. Dans l’exemple, ci dessous, on veut signaler que le joueur ne faisait « que » dribbler ses adversaires.

Mutu oyo azali makasi, azali kosopa sopa boye (moutou o-yo azali makassi, azali kosopa sopa boyé) = cette personne est forte, il dribble « à gogo » comme ça


Bazali kobina bina (bazali kobina bina) = Ils, elles ne font que danser (sous entendu qu’ils ne s’arrêtent pas)

Lingala Bazali kobina bina (bazali kobina bina)
Sens littéral bazali = ils, elles sont; kobina bina = danser (répétition du verbe = marque d’insistance)
Traduction Ils, elles n’arrêtent pas de danser

Ozali kaka koloba loba ti sik’oyo ! (ozali kaka koloba loba ti siko-yo) = T’es toujours en train de parler (parler parler) jusqu’à maintenant! ou Tu ne fais seulement que parler jusqu’à maintenant ! (sous entendu qu’il, elle ne s’arrête pas)

Lingala Ozali kaka koloba loba ti sik’oyo ? (ozali kaka koloba loba ti siko-yo)
Sens littéral ozali = tu es; kaka = toujours, seulement; koloba loba = parler (répétition du verbe = marque d’insistance); ti = jusqu’à, depuis; siko’oyo = maintenant
Traduction Tu n’arrête pas de parler depuis

Exercice: Classer les verbes