La même famille


Comme dans toutes les langues, les mots de la même « famille » sont construits à partir d’une base qu’on appelle « radical » (racine). Par exemple en français :

par suffixation
voyage ⇒ voyager ⇒ voyageur ⇒ voyagiste

OU

par préfixation
venir ⇒ revenir ⇒ devenir ⇒ redevenir ⇒ subvenir ⇒ convenir ⇒ parvenir


Lien de parenté par les verbes

Remarque: En lingala, il y aura un changement aussi bien en préfixation qu’en suffixation pour un mot. On peut donc obtenir de nouveaux mots en ajoutant des préfixes et des suffixes au radical d’un mot.

Exemple:

Kosala (kossala) = travailler, faire, créer, fabriquer, agir, fonctionner

Préfixe Radical Suffixe Lingala Marque Traduction
ko sal a kosala (kossala) ko = infinitif travailler, faire etc…
mo sal a mosala (mossala) mo = singulier (classe 3) travail, occupation
mi sal a misala (missala) mi = pluriel (classe 4) travaux
mo sal i mosali (mossali) mo = s. (classe 1); i = qualificatif travailleur(euse), ouvrier(e), serviteur(trice), employé(e)
ba sal i basali (bassali) ba = pl. (classe 2); i = qualificatif travailleurs, travailleuses
ko sal ama kosalama (kossalama) ko = infinitif; ama = passif être travaillé, être fait
ko sal isa kosalisa (kossalissa) ko = infinitif; isa = causatif faire travailler, faire faire, ou aider
ko sal ela kosalela (kossaléla) ko = infinitif; ela = applicatif travailler pour, faire pour (en faveur de), ou utiliser
ko sal ema kosalema (kossaléma) ko = infinitif; ema = réflexif se faire, se produire, se réaliser, s’effectuer
li sal isi lisalisi  (lissalissi) li = classe 5; isi = qualificatif aide, secours
ma sal isi masalisi  (massalissi) ma = classe 6; isi = qualificatif aides, secours
mo sal isi mosalisi  (mossalissi) mo = classe 1; isi = qualificatif celui qui aide, bienfaiteur, soigneur
ba sal isi basalisi  (bassalissi) ba = classe 2; isi = qualificatif ceux qui aide, bienfaiteurs, soigneurs
mo sal isi mosalisi  (massalissi) mo = classe 1; isi = qualificatif soin (aide)
mi sal isi misalisi  (missalissi) mi = classe 4; isi = qualificatif soins (aides)
e sal ele esalele ssalélé) e = classe 7; isi = qualificatif outil de travail
bi sal ele bisalele  (bissalélé) bi = classe 8; isi = qualificatif outils de travail

Du coup, en partant du mot « kosala » (kossala) = travailler, faire etc ⇒ on a « crée » d’autres mots :

de verbe à verbe

kosala (kossala) = faire, travailler, créer, fabriquer, agir, fonctionner –>
kosalisa (kossalisa) = faire faire, aider, soigner
kosala (kossala) –> kosalela (kossaléla) = travailler pour, utiliser
kosala (kossala) –> kosalama (kossalama) = être fait, être travaillé

« Kosalama » avec la terminaison « ma » signifie que le verbe est au passif. Exemple :
Mosala esalami malamu ou kitoko (mossala éssalami malamou ou kikò) = le travail est bien fait ou le travail est fait avec beauté

du verbe au nom (substantif)

kosala (kossala) = faire, travailler, créer, fabriquer, agir, fonctionner –>
mosali (mossali) = travailleur(euse), ouvrier(e), serviteur(trice), employé(e)

Donc cela aboutit à des qualificatifs (métiers etc). C’est le même principe pour tous les verbes. Il faut juste connaitre leurs classes. Mais tout dépend de la racine du mot également. En outre, il y a des suffixes qui qualifient un ordre des choses… « ele » c’est pour qualifier les outils.

Par exemple esalelessalélé) = outil de travail ⇒ vient de kosala (kossala) = faire, travailler etc…; ebeteletélé) = outil pour frapper, marteau ⇒ vient de kobeta (kota)= frapper, taper etc…;

Exercice: Mots croisés  (niveau expert)

Autre exemple:

kobota (kobota) = accoucher, donner naissance, mettre au monde

Préfixe Radical Suffixe Lingala Marque Traduction
ko bot a kobota  (kobota) ko = infinitif accoucher, donner…
m bot ama mbotama (mbotama) mo = singulier (classe 3) naissance (« anniversaire »)
bam bot ama bambotama (bambotama) mi = pluriel (classe 4) naissances (« anniversaires »)
mo bot i moboti  (moboti) mo = s. (classe 1); i = qualificatif parent, géniteur
ba bot i baboti  (baboti) ba = pl. (classe 2); i = qualificatif parents, géniteurs
ko bot ama kobotama (kobotama) ko = infinitif; ama = passif naître, être né(e)
ko bot isa kobotisa (kobotissa) ko = infinitif; isa = causatif faire naître, faire fructifier etc..
ko bot ela kobotela  (kobotéla) ko = infinitif; ela = applicatif faire naître en faveur de
bo bot o boboto  (boboto) bo = classe 14; o = terminaison classe 14 amitié, bonté, entente, gentillesse, humanité, paix
mo bot isi mobotisi  (mobotissi) mo = classe 1; isi = qualificatif accoucheur, sage-femme
ba bot isi babotisi  (babotissi) ba = classe 2; isi = qualificatif accoucheurs, sages-femmes
bo bot i boboti  (boboti) bo = classe 14; i = qualificatif accouchement
e bot o eboto  boto) mot spécifique parent, descendant
li bot a libota  (libota) li = classe 5 famille, lignée, descendanceprogéniture, foyer familial
ma bot a mabota  (mabota) ma = classe 6 familles, lignées etc…

Donc, les mots respectent à peu près la même logique, et c’est ainsi que les mots sont « crées ».

Ne vous en faites pas cela viendra naturellement et progressivement.


Lien de parenté par les noms (substantifs)

Le lien de parenté par les noms (substantifs) n’utilise pas les verbes mais d’autres noms pour faire des noms. Vous n’avez pas compris ? C’est simple !

Exemple:

moi (mo-i) = le soleil, le jour –> bomoi (bomo-i) = vie, existence

mbongo (mbo-ngo) = l’argent –> mombongo (mo-mbo-ngo) = commerce

(m)panzi ((m)pa-nzi) = côte (du corps), flanc, côté –> mopanzi (mopa-nzi) = côte (du corps), flanc, côté

moto (moto) = personne, individu, quelqu’un,  Homme, humain –> bomoto (bomoto) = humanité, humaniste, personnalité

malamu (malamou) = bien, bon, bienfait –> bolamu (bolamou) = bonté

nyama/niama (nyama) = animal, bête, viande (inclut l’insulte) –> boniama (boniama) = bestialité, cruauté

mwana/muana/moana (moana/mouana) = enfant –> bomwana/bomuana (bomouana) = enfance

mwasi/moasi/muasi (moissi/mouasi) = femme, fille, femelle, personne de sexe féminine –> bomwasi (bomoissi) = féminité

Remarque: Cela ne marche pas avec tous les mots comme c’est le cas avec les verbes. De plus, on rajoute que le préfixe et c’est pour la plupart du temps le préfixe de la classe 14 (bo-)


Lien de parenté par les adjectifs

Le lien de parenté par les adjectifs fonctionnent de la même façon que pour les noms (substantifs) comme les exemples précédents.

Exemple:

zoba (zoba) = idiot, stupide, sot (insulte) –> bozoba (bozoba) = idiotie, bêtise, ignorance

mukuse/mokuse (moukoussé/mokoussé) = court (petit de taille), bref –> bokuse (bokussé) = résumé, brièveté, sommaire

malamu (malamou) = bien, bon, bienfait –> bolamu (bolamou) = bonté


Exercices:

Jeu d’association!

Famille de mots