Conjugaison

En lingala (li-ngala), on dit « ee » (èè) ou « te » () pour répondre par « oui » ou « non ».

Exemple:


Dialogue Lingala Sens littéral (mot pour mot) Traduction
Aristote: Mbote! (mbòtè) Salut! Salut!
Trésor: Ee, mbote! (èè mbòtè) Ee = acceptation,
mbote = salut
(Oui), salut!
Aristote: Ozali malamu (ozali malamou) Ozali = tu es,
malamu = bien
Tu vas bien?
Trésor: Te, nazali kobela
(, nazali kobèla)
Te = non, nazali = je suis, kobela =  souffrir (d’une maladie) Je suis souffrant/
malade

  • Le temps « progressif »

Comme au présent, il y a plusieurs formes de passé : un passé qui est construit avec « kozala » comme le présent progressif.


Temps Lingala Sens littéral (mot pour mot) Traduction
Présent progressif Nazali koloba (nazali koloba) nazali = je suis, koloba =  Je suis en train de dire, parler
dire, parler
Passé progressif Nazalaki koloba (nazalaki koloba) nazali = j’étais, koloba =  j’étais en train de dire, parler
dire, parler
Futur progressif Nakozala koloba (nakozala koloba) nakozala = je serai, koloba = dire, parler je serai en train de
dire, parler

  • Le temps « révolu »

Il y a deux formes de passé révolu : un passé révolu dans lequel le verbe conjugué termine par « aki« . Donc par exemple « kolinga » (koli-nga) devient nalingaki, olingaki, alingaki, elingaki, tolingaki, bolingaki, balingaki.

Exemple:


Temps Lingala Sens littéral (mot pour mot) Traduction
Présent Nalingi ye (nali-ngui yé) nalingi = j’aime/je veux/je désire, ye = lui Je l’aime/je le veux/je le désire
Passé Nalingaki ye (nali-ngaki yé) nalingaki = j’aimais, j’ai aimé/etc., ye = lui je l’aimais, je l’ai aimé etc.
Futur Nakolinga ye (nakoli-nga yé) nakolinga = j’aimerai, ye= lui je l’aimerai

Et il y a un passé révolu (passé lointain) qui exprime une habitude dans lequel le verbe conjugué termine par « aka »

Exemple:


Temps Lingala Sens littéral (mot pour mot) Traduction
Présent exprimant
une habitude
Nalingaka ye (nali-ngaka ) nalingaka = j’aime/je veux/je désire, ye = lui Je l’aime/je le veux/je le désire
Passé exprimant
une habitude
Nalingaka ye (nali-ngaka ) nalingaka = j’avais aimé/voulu/désiré, ye = lui je l’avais aimé/etc
Futur exprimant
une habitude
nakolingaka ye (nakoli-ngaka ) nakolingaka = je vais aimer, ye = lui je vais l’aimer/vouloir/
désirer

Remarque: Cela exprime une habitude, on peut donc traduire au présent par « je t’aime » sous entendu « habituellement », « tous les jours (encore et toujours) ». Et au passé ça donnerait « je t’avais aimé » sous entendu « j’avais l’habitude de l’aimer » (« I used to » en anglais). Par contre le présent et le passé sont construits de la même façon, c’est donc la prononciation qui les différencie. 


  • Le passé duratif

Ce temps englobe en quelque sorte le passé, le présent et l’avenir. Prenons le verbe « kokende » (kokèndè) qui veut dire « aller », « partir »

Exemple:

Lingala Sens littéral (mot pour mot) Traduction
Mobali na ye akenda Paris
(mobali na yé akènda Paris)
mobali= homme, na ye = à elle
akenda = il est parti, Paris
Son époux est parti à Paris

Remarque: Mobali na ye akenda Paris = Son époux est parti à Paris –> sous entendu qu’il y est encore. Donc c’est un passé qui a des conséquences dans le présent et le futur proche.


  • L’impératif

Lingala Traduction
Kopesa (kossa) donner
Pesa (péssa) Donne!
Topesa (topéssa) Donnons!
Bopesa (bopéssa) Donnez!

Remarque: c’est l’impératif au présent simple, sinon il y a une autre forme d’impératif qui se conjugue au présent qui exprime une habitude. Par exemple :

Pesaka ye toli (péssaka toli) = donne lui conseil ⇒ donne lui un conseil, conseille le, la;  sous entendu donne lui  un conseil ou conseille le, la toujours, habituellement, constamment

Topesaka ye toli (topéssaka toli) = donnons lui conseil ⇒ donnons lui un conseil, conseillons le, la toujours, habituellement, constamment

Bopesaka ye toli (bopéssaka toli) = donnez lui conseil ⇒ donnez lui un conseil, conseillez le, la toujours, habituellement, constamment


  • Le subjonctif

Le subjonctif se forme en remplaçant le préfixe « ko » du verbe à l’infinitif par le sujet.

Exemple:

Lingala Marque Traduction
Kolia (kolia) Ko = marque de l’infinitif manger
Nalia (nalia) Na = marque du sujet « je » que je mange
Olia (olia) O = marque du sujet « tu » que tu manges
Alia (alia) A = marque du sujet « il,elle » qu’il, elle mange
Elia lia) E = marque du sujet « ça » (il, elle: animal, chose) que ça mange
Tolia (tolia) To = marque du sujet « nous » que nous mangions
Bolia (bolia) Bo = marque du sujet « vous » que vous mangiez
Balia (balia) Ba = marque du sujet « ils,elles » qu’ils, elles mangent
Elia lia) E = marque du sujet « ils, elles » (les animaux, choses) qu’ils, elles mangent (animaux, choses)

Remarque: le subjonctif est déterminé par le temps de la conjugaison du verbe qui le précède. Par exemple :

olingi nalia (oli-ngui nalia) : tu veux que je mange
olingaki nalia (oli-ngaki nalia): tu aurais voulu que je mangeasse


  • Le conditionnel

Le conditionnel est formé de « soki » (sòki) = si + verbe conjugué à n’importe quel temps + mbele (mbèlè) = alors (en ce cas, dans ce cas) + verbe conjugué

Exemple:

Soki nayebaki, mbele nakendaki te (sòki na-yébaki mbèlè nakèndaki ) = Si je savais, je ne serai pas parti(e), allé(e)

Lingala Soki nayebaki, mbele nakendaki te (sòki na-yébaki mbèlè nakèndaki )
Sens littéral soki, mbele = si… alors; nayabaki = je savais; nakendaki = j’étais parti(e), allé(e); te = pas, non
Traduction Si je savais, je ne serai pas parti(e), allé(e)

Exercice: Les temps !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s